Deux et deux font un

Olivier Mosset | Alain Biltereyst
Lionel Estève | Charlotte vander Borght

Du 21 septembre 2024 au 26 janvier 2025

Oliver Mosset Site
Olivier Mosset
Alain Biltereyst I154
Alain Biltereyst
Lionel ESTEVE 1
Lionel Estève
Charlotte VANDER BORGHT 2
Charlotte vander Borght

Pour terminer l’année 2024 et dans la suite de l’exposition en cours « …Less is more … 40 ans d’art minimal au Frac Sud », le Bonisson Art Center a souhaité faire converser les œuvres de 4 artistes: Olivier Mosset, Alain Biltereyst, Lionel Estève et Charlotte vander Borght. Le titre de l’exposition deux et deux font un fait référence à la sculpture en bronze éponyme de max ernst réalisée en 1956.

Tout en rendant compte de la richesse sans cesse renouvelée et de la diversité des pistes de recherche explorées depuis 60 ans par les générations successives d’artistes s’inscrivant dans la tendance de l’art minimal, les œuvres présentées dans cette exposition témoignent de la permanence d’une approche esthétique qui interroge inlassablement l’expérience visuelle et le rapport du spectateur à l’espace et à l’œuvre.

Cette exposition est réalisée grâce au soutien amical et au commissariat d’Albert Baronian, grande figure et acteur majeur de l’art contemporain en Belgique depuis plus de 50 ans.

L’exposition pourra se visiter de manière libre du mercredi au samedi de 13h30 à 18h30 à partir du 21 septembre 2024.
Des visites guidées seront organisées les samedis à 16h, sur réservation. Le planning sera mis à disposition à l’ouverture de l’exposition.

Olivier Mosset

Olivier Mosset

Olivier Mosset, né en 1944 à Berne (Suisse), vit et travaille à Tucson (Arizona) et en Suisse.
Il est l’une des figures centrales de la peinture abstraite d’après-guerre et une référence incontournable pour plusieurs générations de peintres européens et américains. Acteur de l’éphémère mouvement BMPT en 1967, son art est direct et évident, supprimant la figuration, la subjectivité, les symboles et les métaphores dans une pratique en quête de rigueur formelle et d’origines physiques de la peinture. La série de cercles qu’il peint inlassablement pendant les années 1960, en s’opposant à la peinture européenne traditionnelle qu’elle soit figurative ou abstraite, compte parmi les œuvres les plus fréquemment commentées de cette époque. Abstraction géométrique, monochrome puis post-abstraction, son travail s’appuie sur un principe de neutralité, de radicalité et d’effacement qui interroge constamment les limites de la peinture. Associées à une abstraction conceptuelle, les œuvres de Mosset représentent la couleur et la forme pure, nous incitant à l’expérience physique ouverte de la surface, de l’échelle et du motif.

Alain Biltereyst

Alain Biltereyst

Alain Biltereyst, né en 1965 à Bruxelles (Belgique), vit et travaille à Bruxelles.
Ses œuvres abstraites sont le témoignage de son intérêt au langage visuel de notre environnement urbain. Il a toujours été fasciné par l’extrême fonctionnalité de la signalétique commerciale et par comment ces supports attirent notre attention. Il s’inspire du travail de signalisation commerciale et de conception graphique qu’il rencontre dans les rues, les panneaux d’affichage et les véhicules de transport. Se libérant de toute contrainte narrative, il nous propose une expérience purement visuelle et matérielle. Transposés de l’espace public à l’intimité du centre d’art, l’univers du graffiti et celui de la publicité se côtoient harmonieusement. Il fait référence à la tradition de la peinture abstraite tout en proposant un vocabulaire qui lui est propre. Il parvient à redonner vie au langage visuel d’hier en réactualisant ses couleurs et ses formes.

Lionel Estève

Lionel Esteve

Lionel Estève, né à Lyon en 1967, vit et travaille à Bruxelles (Belgique).
L’œuvre de Lionel Estève se situe à la croisée du dessin, de la sculpture et de l’installation. Se définissant avant tout comme sculpteur, il évoque le monde qui nous entoure à l’aide de matériaux synthétiques mais aussi avec des éléments naturels. En puisant son inspiration à travers les motifs observés dans la nature, il s’efforce de représenter ses créations en y associant des caractéristiques distinctives d’êtres vivants, notamment à travers des assemblages anthropomorphes. Son travail joue sur l’espace, les couleurs et la perception sensorielle et souligne son intérêt pour les énergies créatrices et leurs captations. Il déploie ainsi matières, lignes, couleurs dans l’intervalle du perceptible et de l’imperceptible. Ses œuvres manifestent l’informalité et la fragilité et donnent l’impression d’une réalité sans fin. L’interaction ludique de son travail avec l’espace, les couleurs et la perception sensorielle est le résultat d’une recherche méticuleuse utilisant un large éventail de matériaux. Ses créations se situent entre hasard, répétition et rigidité.

Charlotte vander Borght

Portrait Charlotte VANDER BORGHT 1

Charlotte vander Borght, née en 1988 à Bruxelles, vit et travaille entre New York et Bruxelles.
Qu’il s’agisse de sculpture ou de photographie, son travail se concentre sur la matérialité de l’industrie et de l’architecture. Elle axe sa pratique autour de la sculpture, tantôt en déclinant les modèles de sièges de métro new yorkais, tantôt en proposant des œuvres d’extérieur de plus grande échelle. Puisant dans l’histoire picturale, l’architecture et le design, l’artiste réinterprète constamment la production industrielle, tant du point de vue des formes que de celui des matériaux. Ses œuvres sont autant de témoins qui tentent d’attraper, de faire une pause et de réfléchir sur notre époque en constante mutation dont l’accélération permanente et l’obsolescence programmée sont devenues les nouvelles normes. Oscillant entre abstraction et figuration, elle entend fixer une attention nouvelle sur l’objet de tous les jours en l’esthétisant.